L’agriculture conventionnelle représente chaque année chez CAPL plus de 190.000 tonnes de céréales collectées.

Il existe deux grands types de production de céréales : les produits standards, collectés par CAPL et mis sur le marché auprès des transformateurs et/ou distributeurs ; et les produits filières qui répondent à un cahier des charges défini et contractualisé avec un client de l’industrie agroalimentaire.

Un marché de produits standards…

C’est une liberté pour l’exploitant de produire à sa guise en fonction de son organisation, mais ce sont aussi des incertitudes liées aux débouchés, aux prix de vente, aux conditions de mise en marché, à la surproduction…

Fort de ses capacités de stockage proche de ses clients, la CAPL met à disposition des agriculteurs des silos de proximité pour collecter les grains produits sur son territoire.

…et un marché de filières

En 2018, plus de 50% des volumes livrés sont contractualisés dans différentes filières entre les agriculteurs volontaires et les clients finaux de la CAPL. Les besoins en céréales (quantité, typologie, caractéristiques, conditions de production…) sont définis dans un cahier des charges que l’agriculteur s’engage à respecter. En fonction de la céréale choisie, la CAPL définit quels terroirs sont les plus adaptés à leur production.

À noter : Choisir une production « filière » c’est :

  • L’originalité en termes de production,
  • S’adapter aux différents terroirs,
  • Une « plus-value économique »

Cette stratégie initiée dans les années 80 sur demande d’un meunier local, s’est poursuivie à travers l’adhésion aux démarches CRC, Harmony, à la production de Blés de force et biscuitiers. En 2010, se sont développées de nouvelles espèces pour la nutrition humaine comme le Quinoa d’Anjou, les lentilles vertes, les haricots blancs (une vingtaine d’espèces différentes). La CAPL propose également des débouchés oisellerie (millet et tournesol). Enfin le groupe est présent au travers de différentes filières oléïques.

« C’est une collecte et un prix de vente garantis pour les agriculteurs »

Être innovant… et anticiper les marchés

S’engager dans les filières de production végétales, c’est créer des envies qu’il faut savoir anticiper.

Connaître les attentes consommateurs d’aujourd’hui, prévoir celles de demain, cela implique des rencontres régulières avec les clients pour définir les évolutions probables de la consommation sur les années à venir.

Chiffres clés

  • La CAPL est un des pionniers français au niveau des filières végétales sous contrat de production.
  • > 50 à 60% de la production est en filières, ce qui fait de la CAPL l’un des organismes stockeurs les plus impliqués dans cette démarche.

« Les industriels qui nous font confiance savent que nous sommes très flexibles et réactifs face à de nouveaux cahiers des charges »

La CAPL est reconnue sur le marché des céréales par les industriels pour la qualité de ses produits et leur traçabilité. L’entreprise a mis en place les moyens humains et logistiques pour sécuriser ses approvisionnements et garantir la sécurité sanitaire de ses produits grâce à une grande proximité avec ses adhérents et des investissements conséquents dans des outils de collecte et des moyens de stockage pour tenir ses engagements.

Plus de 50 allotements dans les silos de stockage

Dans les silos de la CAPL, il n’est pas rare de trouver plus de 50 allotements différents (c’est-à-dire une production spécifique qui répond à un cahier des charges particulier pour un client industriel de l’agroalimentaire, meunier ou brasseur…).

Pour garantir une production conforme au cahier des charges, la CAPL met en place un suivi personnalisé des cultures (semences, fertilisation, protection avec recommandations de produits et services techniques).

Il existe un lien très fort entre l’approvisionnement et la production, avec en parallèle des outils de stockage qui répondent à cette stratégie.

Le marché du bio

La CAPL a développé depuis plusieurs années ses activités et services auprès des exploitants en agriculture biologique, tant dans ses approvisionnements (France et Union Européenne), que dans l’accompagnement de ses adhérents (choix de semences, fertilisation, traitement adapté) et dans la recherche de débouchés bio.

Biograins

Pour la production bio Made in France, la CAPL s’appuie sur sa filiale Biograins. Biograins propose différents céréales, des tourteaux et des fruits secs avec de nombreux débouchés dans le grand ouest de la France en première ou deuxième transformation.

Allez sur le site Biograins